Un Moment avec Jésus (Jesus Calling) – Vraiment ?

Partagez cette page :

Cet ouvrage est un best-seller depuis de nombreuses années. Beaucoup de chrétiens le lisent et se disent encouragés par ces messages.

Et pourtant il y a de nombreux problèmes avec ce livre. Son auteur, Sarah Young, prétend qu’il contient des messages de Jésus. Il y a cependant des contradictions évidentes entre certains de ces messages et ce que dit la Bible. Jésus se contredit-il ? Non, d’ailleurs Sarah Young l’a reconnu implicitement car face à des critiques irréfutables, elle a modifié le texte depuis la version du 10ème anniversaire (anglaise).

C’est donc la crédibilité de l’entier de l’ouvrage qui est remise en cause.

Lorsque l’on sait que l’auteur s’est inspirée d’un autre livre, God Calling, écrit en écriture automatique (les auteurs se mettent devant une page blanche, stylo à la main et se vident l’esprit pour écrire sans être conscient du contenu) et qui est un classique du Nouvel Age, les doutes quant à l’authenticité de messages provenant soit disant de Jésus ne sont plus permis. Il s’agit d’un autre Jésus.

Certains diront que la lecture de ce livre leur fait du bien. C’est d’ailleurs probablement la raison du succès de ce livre, il dit ce que nous aimons entendre.

Les citations dans cet article proviennent, sauf mention contraire, de l’édition Ourania 2013 basée sur l’édition anglaise originale de 2004. Il semble que ce soit la version toujours commercialisée en français, malgré les changements intervenus dans la version anglaise depuis la version du 10ème anniversaire.

Mise en garde : Nous mettons dans cet article des liens vers des sites qui ne sont vraiment pas recommandables, ceci afin de produire les sources. Un signe  Signe danger  se trouvera devant ces liens. Si vous n’êtes pas fermement établi dans votre foi ou ne voulez pas être exposé à des sites occultes, ne cliquez pas sur le lien.

Cet article est disponible en format pdf ici.

Voir aussi La Métaphore de l’intrus.

1         Introduction

Jésus a averti ses disciples sur le Mont des Oliviers :

« Car il s’élèvera de faux Christs et de faux prophètes ; ils feront de grands prodiges et des miracles, au point de séduire, s’il était possible, même les élus. » Matt. 24:24

Lorsque quelqu’un prétend être Jésus ou avoir reçu un message de Jésus (le cas de Sarah Young), il est de notre devoir de prendre en compte l’avertissement du Seigneur et de faire preuve de diligence.

Sarah Young prétend avoir reçu des messages de Jésus lui-même, directement, et nous les transmet. Qui est ce Jésus, est-ce le vrai ou un faux Jésus ?

Commençons par l’origine du livre. Sarah Young décrit précisément dans l’introduction le cheminement qui l’a conduite à écrire. Elle indique :

« Je savais que le Seigneur me parlait à travers la Bible, mais j’aspirais à plus » (p. 13)

Il y a toujours un danger à « vouloir plus » que ce que Dieu nous a donné.

Elle explique qu’en 1992 elle a commencé à lire « God Calling » (traduit en français sous le titre : « Dieu Appelle »). Remarquez la similitude du titre du livre qui a inspiré Sarah Young avec le titre de son ouvrage « Jesus Calling ».

Elle va plus loin en indiquant, en parlant du livre « God Calling » :

« Il est devenu un trésor à mes yeux » (p. 13)

Dans Matthieu 6 :21 nous lisons : « Car là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur ».

Il est donc utile d’étudier un peu plus avant « God Calling », puisqu’il est à l’origine de » Jesus Calling ». Comme la Bible l’enseigne, un mauvais arbre ne peut pas donner de bons fruits (Matt. 7:17).

 

2         God Calling

God Calling aurait été écrit par deux femmes anonymes. Elles ont déclaré que leur message avait été donné par Jésus lui-même. Comment recevaient-elles Son message ? En s’asseyant, stylo à la main, laissant leur esprit se vider totalement et écrivant ensuite tout ce qui leur traversait l’esprit.  Si ces femmes ont réellement existé, elles ont été influencées par J. A. Russel, qui a édité le livre. Il faisait la promotion de ce genre « d’écriture ».

Russel est un proche de l’Oxford Group et du Réarmement Moral[1].

Beaucoup ont fait un rapprochement entre les textes de « God Calling » et les enseignements de l’Oxford Group, en raison de la similitude des enseignements et de la terminologie spécifique utilisée.

 

2.1        L’écriture automatique

Le procédé de l’écriture automatique est un procédé occulte, largement répandu dans le Nouvel Age. Nulle part dans la Bible nous trouvons une incitation à ce genre de pratique. Au contraire, la méditation biblique implique de réfléchir aux textes. De plus, comme nous le verrons plus loin, l’analyse du contenu du livre démontrera bien que la source n’est pas le vrai Jésus.

Sarah Young s’est cependant inspirée d‘un livre écrit de cette manière et avoue avoir procédé de même :

« J’ai donc décidé de me mettre à son écoute, un stylo à la main, et de mettre par écrit tout ce que je pensais recevoir de sa part. La première fois l’expérience m’a paru assez étrange, mais le message était court, biblique est approprié.» (p. 13)

Un grand « classique » de l’écriture automatique est « Un Cours en Miracles » d’Helen Schucman. Ce livre est largement promu dans les milieux du Nouvel Age, dont c’est un ouvrage clé.  Il n’est en aucun cas reconnu comme un ouvrage chrétien, bien que l’auteur prétende avoir reçu le contenu de « Jésus ».

Au-delà d’un simple livre, c’est un véritable cours. La base de la philosophie du Cours en Miracles :

  1. que nous ne sommes coupables de rien,
  2. que la réalité n’est qu’illusion,
  3. que la culpabilité (le péché) n’existe pas donc :
  4. que le jugement n’existe pas et, pour arriver à vivre sans jugement ni culpabilité, nous devons apprendre :
  5. le pardon.

Pour plus de détails, vous pouvez lire cet article.

Alice Bailey, considérée comme l’une des fondatrices du mouvement Nouvel Age, a écrit la plupart de ses livres sous la dictée d’un « maître tibétain » par télépathie (voir aussi cet article de Wikipedia sur la psychographie). Elle a écrit de nombreux ouvrage occultes, qu’elle a publiés initialement par le bais de sa société d’édition  Signe danger   « Lucifer Publishing Company ». Par la suite « Lucifer » a été remplacé par « Lucis » pour rendre moins évident ce qui se cache derrière ces livres. Profitons de mentionner qu’il existe toujours une fondation  Signe danger  « Lucis Trust », établie à Genève, New York et Londres et qui est reconnue comme ONG par les Nations Unies. Elle intervient régulièrement au sein des Nations Unies.

Ceci pour expliquer que l’écriture automatique est largement répandue dans les milieux occultes, même en prétendant que c’est Jésus qui donne ces messages ( Signe danger autre exemple).

Pas de surprise pour un chrétien qui connait la Bible, le vrai Jésus nous a averti il y a fort longtemps que d’autres essayeraient de prendre son identité.

Revenons à « God Calling » et examinons quelques enseignements.

Quelques citations du livre :

  • Vous faites bien de vous rappeler vos amis dans l’Invisible

  • Je ne peux pas bénir une vie qui n’agit pas en tant que medium

  • Soyez, vous deux, des mediums

L’ouvrage est rempli de terminologie utilisée dans le Nouvel Age, telle qu’Etre Suprême, Niveau Spirituel, chemin d’initiation, Esprit universel, etc.

Dans le même ordre d’idée, par exemple cette citation :

Souviens-toi que la Vérité a plusieurs côtés/facettes (Remember that Truth is many-sided).

La Bible nous dit cependant qu’il n’y a qu’un seul chemin :

Je suis le chemin, la vérité et la vie, nul ne vient au Père que par moi.  Jean 14:6

Ce livre enseigne également, comme le Nouvel Age, que Dieu est en chacun (converti ou pas) et que nous avons juste à le chercher en nous.

On retrouve aussi les enseignements de Paroles de Foi (Word of Faith), dont beaucoup d’églises sont imprégnées (Bethel Church pour n’en citer qu’une) :

  • Ordonne à ton Seigneur (Command Your Lord) *

  • Réclame de grandes, vraiment grandes choses maintenant. Souviens-toi que rien n’est trop grand.

  • Ne crains rien, la santé et la richesse viennent à toi.

*Nous pouvons demander à Dieu, pas ordonner !

Voici un exemple de “message” :

6 septembre

Vos bien-aimés disparus

Pris en garde par Moi, vos bien-aimés disparus sont en parfaite sécurité. Leur vie nouvelle est une vie de bonheur et de progrès, car ils continuent d’apprendre, de croître dans l’amour et de s’employer pour les autres. Ils vivent pour servir, en effet, et leur service est un service bien réel. Ils Me servent, Moi, mais ils servent aussi ceux qu’ils aiment. Ils ne se lassent pas de servir.
Mais vous ne voyez pas davantage leurs interventions, si fréquentes et si diverses, que les hommes n’auraient pu voir celles des anges qui Me servaient dans le désert aux jours de mon Incarnation.
Trop souvent les mortels se précipitent, pour être aidés, auprès d’amis terrestres qui, pourtant, ne disposent que de moyens très limités, alors que leurs amis libérés des entraves de la chair pourraient les aider d’une façon tellement plus efficace, les comprendre mieux, les protéger plus sûrement, s’occuper de leur avenir et même intercéder plus efficacement auprès de Moi pour eux.
Vous vous trouverez toujours bien de conserver la mémoire de vos amis qui ont passé dans l’Invisible. Votre propre “passage”, à l’heure voulue, se révélera facile dans la mesure même où vous aurez cultivé cette communion et vécu sur terre de l’Eternelle Vie de l’Au-delà. Vos ennuis et vos difficultés actuels perdront d’ailleurs immédiatement une partie de leur importance quand vous apprendrez à regarder, non aux choses visibles, mais à celles qui constituent la réalité et qui subsistent jusque dans la Vie Éternelle.
“Or la Vie Éternelle, c’est qu’ils Te connaissent, Toi le seul vrai Dieu, et Celui que Tu as envoyé : Jesus-Christ.” (Jean 17:3).
Quand vous apprenez à Me “connaître”, le Royaume de l’Eternelle Vie se fait de plus en plus proche et réel, et, dans ma communion et dans vos connaissances de ce que JE SUIS pour vous, vos bien-aimés disparus vous deviennent très proches et très chers.

Crois au Seigneur Jésus, et tu seras sauvé, toi et ta famille Actes 16:31

Texte original

Ceci n’est rien d’autre qu’une incitation à prier les morts, même à communiquer avec eux. Pourtant Sarah Young  considère ce livre comme un trésor à son cœur ! Quel manque de discernement. Prendriez-vous place dans une voiture dont le conducteur ne sait pas reconnaître les panneaux “danger”, “stop” ou les feux rouges ? Alors devrions-nous nous imprégner de “messages” d’un Jésus à une personne qui ne sait pas reconnaître ce qui est occulte ?

Il y aurait encore beaucoup à dire sur ce sujet (vous trouvez d’autres d’informations sur internet), mais passons maintenant à « Jesus Calling ».

 

3         Jesus Calling

 

3.1        Origine

Comme indiqué, « God Calling », un livre occulte, a été le point de départ de » Jesus Calling ». C’est aussi poussé par un désir d’obtenir plus que ce que la Bible, écrite pour nous sous l’inspiration du Saint-Esprit, nous donne que l’auteur a recherché les expériences au-delà d’une théologie fondée.

Sarah Young a donc fait preuve de bien peu de discernement pour considérer un ouvrage tel que « God Calling » comme un trésor.

Elle explique également l’utilisation de la « visualisation », technique aussi occulte, qui consiste à visualiser ce que l’on souhaite pour que cela se réalise.

« Un jour, alors que j’étais en train de prier, j’ai imaginé la présence protectrice de Dieu sur notre fille, notre fils, puis Steve, sous la forme d’un halo doré. Lorsque j’ai prié pour moi, je me suis sentie soudainement enveloppée d’une lumière étincelante et d’une paix profonde. » (p. 11)

 

3.2        Modification dans les nouvelles éditions

 

De nombreuses critiques se sont élevées contre ce livre et certaines étaient difficilement contestables et devenaient gênantes. Imaginez un best-seller qui se vend à des millions et des millions d’exemplaires et qui rapporte donc des sommes colossales à son auteur et son éditeur (de même qu’aux distributeurs). Comment faire pour ne pas « tuer la poule aux œufs d’or » ?

La solution a été de modifier le texte.

Aux Etats-Unis, plusieurs medias, tant chrétiens que séculiers, se sont étonnés de ces changements. En Suisse nous n’avons rien vu de tel, et c’est la version d’origine qui continue d’être vendue.

Tout d’abord, l’introduction ne fait plus la mention de « God Calling », tant une telle origine était malsaine. Il n’en reste que même si cela n’est plus mentionné, l’origine n’a pas changé.

Puis, toujours dans l’introduction, des termes ont été modifiés. Au lieu de parler de messages reçus  de Jésus, ce qui devrait rendre d’emblée suspect le livre, elle parle maintenant d’écrits et méditations qu’elle a récoltés durant ses moments calmes (« quiet moments »).

Texte de la version originale :

« L’écoute de Dieu a fait grandir mon intimité avec lui plus que toute autre pratique spirituelle. J’ai donc eu le désir  de transmettre certains messages reçus. »

(I want to share some of the messages I have received)

Texte modifié :

« …je souhaite transmettre quelques écrits que j’ai récoltés lors de ces moments calmes. »

(I want to share some of the writings I gleaned from these quiet moments)

Autre curiosité :

Texte de la version originale :

« Le mieux est que vous lisiez ces textes lentement et dans un endroit calme » (note : en anglais il est indiqué message)

(anglais : These messages are meant to be read slowly, preferably in a quiet place.)

Texte modifié :

Le mieux est que vous lisiez les méditations de ce livre lentement, de préférence dans un endroit calme, avec votre Bible ouverte[2].

(anglais : The devotions in this book are meant to be read slowly, preferably in a quiet place – with your Bible open.)

Mais ceci n’est que le début. Des soi-disant messages reçus de Jésus ont aussi été modifiés. Effectivement des critiques avaient relevés des contradictions flagrantes entre la Parole et les messages de Sarah Young. Comment expliquer que Jésus se contredise ?

Les exemples :

28 janvier

Texte de la version originale :

Je suis avec vous tous les jours : telles sont les dernières paroles que j’ai prononcées avant de monter au ciel.

Texte modifié :

Je suis avec vous tous les jours : ce sont les mots que j’ai dit aux disciples après ma résurrection.

Un texte similaire, avec la même correction, figure en date du 15 octobre.

Evidemment c’est la deuxième version qui est correcte, la première étant fausse.

« Je suis avec vous tous les jours » se trouve dans Matt. 28:20, c’était effectivement après sa résurrection, mais ce ne sont pas ses dernières paroles, qui se trouvent dans Actes 1:7-8.

Est-ce que Sarah Young a mal entendu à deux occasions, le Seigneur s’est-il trompé ou est-ce un autre Jésus qui parlait à l’auteur ?

Mais ce n’est pas tout. Prenons le texte du

23 août

Texte de la version originale :

« Souviens-toi des mesures extrêmes que j’ai dû mettre en place avec Abraham et Isaac : j’ai amené Isaac à un cheveu de la mort pour délivrer Abraham d’un attachement excessif à son fils. Tous deux souffraient terriblement du manque de maîtrise paternelle en matière d’émotions. Je déteste l’idolâtrie, même quand elle prend la forme de l’amour parental. »

Voici une déclaration non-biblique et qui ne correspond pas aux autres passages de la Bible qui parlent d’Abraham.

Texte modifié :

« Joseph et son père, Jacob, ont terriblement souffert car Jacob aimait Joseph plus que tous ses autres fils et le traitait avec des faveurs spéciales. Pour cette raison les frères de Joseph l’ont haï  et ont comploté contre lui. Finalement j’ai utilisé cette situation pour le bien, mais tant le père que le fils ont enduré des années de souffrance et de séparation l’un de l’autre.

Je déteste l’idolâtrie, même quand elle prend la forme de l’amour parental, alors ne faites pas d’un enfant aimé une idole.

Un texte non-défendable bibliquement (Abraham et Isaac) est soudain remplacé par Jacob et Joseph afin de le rendre plus plausible.

Après ceci, pouvons-nous accorder encore la moindre crédibilité à Sarah Young ?

Il est clair que les messages ne sont pas de notre Seigneur Jésus-Christ. Soit ils sont issus de l’imagination de Sarah Young, soit ils ont été dictés par une puissance démoniaque.

Ceci dit, il ne nous semble pas nécessaire d’aller bien au-delà pour analyser le contenu. En sus du fait que l’auteur a cherché à induire les lecteurs en erreur en leur disant que les messages venaient de Jésus, le fond est très discutable au vu de ses inspirations  « Nouvel Age » :

  • L’auteur semble dépendre d’expériences mystiques et veut plus que les paroles de Dieu contenues dans la Bible, alors que Dieu nous a justement laissé la Bible pour nous guider.
  • Le livre évite le vrai problème qui est le péché de l’homme,
  • il présente Dieu comme un distributeur de bénédictions perpétuelles et non comme Celui qui est avec nous dans toutes nos circonstances. Il est centré sur le Moi (comment Dieu s’intéresse à moi),
  • il met les expériences au-dessus de la Parole de Dieu (la Bible).

 

4         Conclusion

Ce livre est un danger, car il instille dans notre esprit des paroles que nous prenons comme venant de notre Seigneur Jésus, alors que ce n’est pas le cas. Ces paroles sont agréables et nous font peut-être du bien, car Satan sait très bien comment nous prendre dans ses filets.

Sarah Young mentionne des versets en-dessous de ses « messages », Satan a cité la Parole même à Jésus. Le Malin porte bien son nom.

Vous connaissez le dicton : « Tout ce qui brille n’est pas de l’or », de même tout ce qui porte le nom de Jésus n’est pas nécessairement du vrai Seigneur Jésus Christ.

Soyons vigilants.

 

Cet article est disponible en version pdf ici.

Partager cette page : 

Annexes

Si vous voulez approfondir le sujet nous vous recommandons les liens suivants :

En français :

http://toutpoursagloire.com/10-graves-problemes-avec-un-moment-avec-jesus/

http://www.vigi-sectes.org/le-livre-merveilleux/

Un témoignage : http://www.vigi-sectes.org/temoignage-le-piege-du-livre-rouge/

 

En anglais :

Nous vous recommandons le site de Warren b. Smith, qui a été longtemps dans le Nouvel Age avant de se tourner vers le vrai Jésus.

Son livre « Another Jesus Calling », très détaillé, ou les différentes brochures :

Changing « Jesus Calling » : Damage Control for a False Christ (EUR 1.55)

Ten Scriptural Reasons Why Jesus Calling is a Dangerous Book (EUR 1.55)

qu’il a écrites sur ce sujet sont disponibles en téléchargement sur Amazon. Si vous n’avez pas de Kindle, vous pouvez télécharger l’application gratuite.

Notes :

[1] [1]. Les Suisses réagiront peut-être au nom de Réarmement Moral (maintenant Initiatives et Changement), qui a son siège à Caux au-dessus de Vevey. Sur le site de ce mouvement on peut lire entre autre :

 « Elle (la fondation) recommande la réflexion silencieuse comme moyen d’accès à la créativité et à l’inspiration. »

Cette fondation cherche à établir la paix dans le monde en rassemblant les gens de toute religion et des non-croyants.

[2] Il ne faut pas seulement l’avoir ouverte, il faut la lire.

Stay informed !
Subscribe to our newsletter

You will be informed when new articles are published. You won't receive more than 2 mails per month and can cancel anytime.

7 September 2016 admin News No Comments

Partagez vos pensées

Leave a Reply

Loading...